Pages

mardi 19 avril 2016

Lettre du Président aux organisations représentatives du personnel

Monsieur Le Président,

La CFDT accuse réception de votre courrier adressé ce jour aux organisations syndicales, et vous remercie d’avoir pris en compte quelques-unes de nos demandes, premier pas pour pouvoir envisager de reprendre un dialogue social plus constructif.

Nous avons donc répondu favorablement à votre proposition de CHSCT en date du 25 avril 2016. Pour nous, ce CHSCT est une étape importante pour l’évaluation et la prévention des risques psycho sociaux engendrés par la réorganisation en cours.
En effet, si nous souhaitons pouvoir nous prononcer, comme le prévoient les textes, sur le fond de cette réorganisation, nous accordons une importance toute particulière à la méthode employée que nous dénonçons une nouvelle fois. La démarche met  aujourd’hui en difficulté les agents, les disqualifie, voire les infantilise, et plus encore les chefs de service adjoints et les directeurs adjoints. Pour exemple, la gestion des modifications apportées dans les délégations de signature enlevées sans préalable a été désastreuse et très mal vécue.

Le calendrier que vous proposez comporte des étapes décisives.
Néanmoins, il ne tient pas compte des préconisations qui ne manqueront pas d’être données par le CHSCT du 25 avril et pour cause. Nous nous étonnons donc que des dates y soient déjà figées, sans qu’elles n’aient été négociées.
Concernant le livret d’accompagnement des mobilités dans le cadre des réorganisations, la CFDT a formulé des propositions d’amendements et souhaite poursuivre le travail engagé pour son amélioration. Cependant, la date du mercredi 4 mai ne nous convient pas et nous vous demandons expressément de programmer cet atelier de dialogue social à partir de la semaine 19.
Nous vous rappelons qu’il avait d’ailleurs été convenu que les ateliers de dialogue social soient programmés les mardis ou les jeudis, en évitant les autres jours de la semaine.

Lors de la réunion du 13 avril, M. DELAMAIRE, DGS,  avait évoqué la possibilité d’organiser un CTP le 2 mai 2016, date ne figurant pas à l’agenda social et non négociée.
N’ayant reçu à ce jour,  aucune convocation, ni aucun dossier, la CFDT se félicite que ce projet ait été abandonné, et nous confirmons notre indisponibilité durant la semaine 18, pour toute réunion qui pourrait être organisée dans le cadre du dialogue social.

Meilleures salutations,

Pour le bureau de section CFDT,
Julia DE LEMOS.



Lettre du Président aux organisations représentatives du personnel :
https://drive.google.com/file/d/0B8ShPJ69fEAwQmdwX1J5TmEtRFdrUlpCS0dJMkRDaUNRbE1j/view?usp=sharing

lundi 11 avril 2016

Manifestation du vendredi 15 avril 2016

Bonjour à tous,

Nous nous rassemblerons devant les grilles du Conseil départementalcôté  Boulevard de France, la Préfecture ne nous ayant pas donné l’autorisation de nous rassembler devant l’hôtel du département (Ça aussi, c’est un changement notable !!)

VENEZ NOMBREUX !!!
Une nouvelle réunion a eu lieu cet après-midi avec l’administration.
Le DGS confirme sa détermination à avancer coûte que coûte dans sa réorganisation, sans se préoccuper de ce que vivent les agents dans les services et les directions, et malgré :
-        l’alarme donnée par les organisations syndicales sur les risques psycho-sociaux développés dans la collectivité.
-        La demande des représentants du personnel de pouvoir examiner dans sa vision globale le schéma de réorganisation proposé, avec tous les éléments : organigramme détaillé, tableau des effectifs afin de pouvoir évaluer les transferts de personnel et les charges de travail.
-        Le vote contraint des représentants du personnel contre les  dossiers présentés, nous le rappelons, de façon parcellaire.

SOYEZ ACTEUR DE VOTRE DEVENIR PROFESSIONNEL, DE  VOTRE POSITIONNEMENT DANS VOTRE SERVICE OU DIRECTION,
EXIGEZ D’ETRE RESPECTE,
RESTONS SOLIDAIRES,

ENSEMBLE, MANIFESTONS LE VENDREDI 15 AVRIL 2016, DE 9 HEURES à 10 HEURES.
Un préavis de grève a été déposé pour vous permettre de participer à ce mouvement. Le préavis couvre la journée, mais chacun est libre de faire grève durant le temps qu’il peut, la retenue sur salaire est proportionnelle au temps de grève réellement effectué.
L’AG est maintenue à partir de 12 :30, à la Maison des syndicats sur du temps d’information syndicale ou sur la pause déjeuner, à la convenance de chacun.

L’Intersyndicale CFDT – CGT - FO